Requin du Groenland : comment vit-il jusqu’à 400 ans ?

AnimauxAnimaux marinsRequin du Groenland : comment vit-il jusqu'à 400 ans ?
Publicité
Publicité
- PUBLICITÉ -

Le requin du Groenland (Somniosus microcephalus) est une espèce de requin qui peut vivre jusqu’à 400 ans. Cela en fait le vertébré le plus long connu par la science. Les requins du Groenland adultes mesurent généralement 4,5 mètres de long et pèsent environ 1 tonne.

Ils ont tendance à être léthargiques et passent beaucoup de temps à nager à faible vitesse près du fond de l’océan, ce qui a conduit les scientifiques à penser qu’ils chassent comme les habitants du fond, se nourrissant de poissons et de mammifères marins lorsqu’ils entrent en contact avec eux.

Cependant, des recherches récentes montrent que l’estomac de ces requins contient des palourdes et d’autres créatures benthiques telles que des vers tubulaires et des escargots de mer, ce qui prouve que cette grande espèce se nourrit d’aliments situés plus haut dans la colonne d’eau.

Combien de temps peut vivre le requin du Groenland ?

Le requin du Groenland se reproduit lentement, prenant environ 20 ans pour atteindre la puberté et ne donnant naissance que tous les 2 ou 3 ans.

Une femelle dite « enceinte » capturée en 2010 contenait 258 œufs en développement, mais ce n’est pas encore suffisant pour suggérer qu’il s’agit d’une espèce en voie de disparition.

Image : Jeffrey GALLANT
- PUBLICITÉ -

Cette espèce de requin vit très longtemps et est connue pour être extrêmement lente dans ses mouvements, même lorsqu’elle est capturée. Les scientifiques ont estimé l’âge d’un mâle de 4,2 mètres capturé par un pêcheur à 200 ans, ce qui en ferait le vertébré vivant le plus longtemps sur Terre.

Cependant, des études ultérieures ont montré que ces requins peuvent vivre jusqu’à 400 ans, ce qui en fait l’un des plus vieux animaux vivants à l’heure actuelle.

Le requin du Groenland est-il un prédateur pour l’Homme ?

Les plongeurs sous-marins sont fascinés par le requin du Groenland, mais ces requins représentent une faible menace pour les humains. En effet, ils sont considérés comme inoffensifs puisque leur régime alimentaire habituel se compose de poissons et d’invertébrés. Mais ils se retrouvent parfois piégés dans les filets de pêche et peuvent être dangereux s’ils sont provoqués.

Les humains qui consomment de la viande de requin du Groenland risquent de contracter une surdose de vitamine A, appelée hypervitaminose A, qui peut entraîner des nausées, des diarrhées, une perte de coordination et des maux de tête qui durent plusieurs heures ou plusieurs jours sans traitement.

Image : Hemming1952

Cependant, cette espèce ne présente pas de réel danger pour l’homme (en dehors d’accidents potentiels) car elle est normalement solitaire et entre rarement en contact avec l’homme. Mais, comme beaucoup d’autres grandes créatures marines telles que les baleines ou même les grands requins blancs, sa lenteur fait qu’il n’est pas rare qu’il soit en contact avec les humains.

Comment vit le requin du Groenland ?

- PUBLICITÉ -

Le requin du Groenland est une espèce de requin très particulière, non seulement en raison de sa longue durée de vie, mais aussi parce qu’il est le seul requin à vivre dans l’Arctique.

Cela signifie que, contrairement aux autres membres de ce groupe, il ne doit pas migrer vers le sud en hiver pour trouver des eaux plus chaudes et n’a pas de saison de reproduction spécifique.

Quelles sont ses caractéristiques ?

Son corps peut être décrit comme étant robuste, avec une tête et un museau courts. Sa nageoire dorsale en forme de parapluie est placée plus près des nageoires pelviennes que d’habitude chez les requins, ce qui lui donne une plus grande maniabilité pendant la nage. En outre, il possède de grands yeux noirs très distinctifs qui semblent presque irréels et un foie huileux (d’où son autre nom : « requin dormeur »).

Le requin du Groenland est-il menacé ?

Le requin du Groenland est une espèce relativement abondante, mais qui souffre de la dégradation de son environnement et de l’augmentation des températures qui affectent la vie marine.

De plus en plus de cas de captures accessoires ont été signalés au large des côtes du Canada et de l’Islande, notamment dans les pêcheries de crevettes où ils sont souvent entraînés avec les prises.

capture-requin-groenland
Requin du Groenland pêché au Canada, en 1980. Image : GEERG
- PUBLICITÉ -

Le requin du Groenland ne figure pas aujourd’hui sur la liste des espèces menacées, contrairement à d’autres requins, comme le requin-baleine ou le grand blanc.

Quels sont les dangers auxquels ce requin est confronté ?

En général, ce prédateur lent est menacé principalement par la pêche, notamment la pêche commerciale de grands poissons pélagiques comme le cabillaud et le flétan, qui utilise des palangres pour capturer ces poissons près de la surface de l’eau. En outre, certaines populations ont été affectées par les activités touristiques.

Ces requins sont aussi parfois capturés par les pêcheurs inuits, qui profitent de la richesse en vitamines de leur chair. Cela a conduit cette espèce à être vendue à des fins commerciales dans certains pays.

Dans le même thème
Publicité
Advertisment