Lucky, l’otarie emblématique du zoo de la Flèche, est décédé

Ce vendredi, le zoo de la Flèche a annoncé que son « otarie emblématique » Lucky est décédée.

L’annonce du zoo de la Flèche

À travers un post Facebook, le zoo de la Flèche, situé entre Angers et Le Mans, a annoncé la disparition de Lucky.

« C’est avec beaucoup d’émotions et le cœur lourd que nous vous annonçons avoir perdu notre Lucky, otarie emblématique du parc. Présent au Zoo de La Flèche depuis plus de 25 ans, Lucky s’apprêtait à fêter sa 27ème bougie, très bel âge pour une otarie dont l’espérance de vie avoisine les 15 années en milieu naturel. »

© Zoo de la Flèche

Le zoo précise que Lucky était atteint d’une paralysie du train arrière depuis 4 ans. Malgré cela, Lucky trouvait toujours la force de continuer de participer aux animations pédagogiques.

Malheureusement, une insuffisance rénale s’est ajoutée aux problèmes de santé de l’otarie.

Une otarie respectée

Lucky était le seul mâle non castré de l’établissement. Naturellement, il était le chef du groupe d’otaries.

L’otarie était aussi respectée par les visiteurs et les soigneurs du zoo. En effet, la bosse sur sa tête le rendait fortement reconnaissable. Il était devenu un emblème du zoo.

À cause de ses soucis de santé, Lucky n’était plus en mesure de participer à toutes les activités et autres animations.

© Zoo de la Flèche

« Lucky choisissait chaque jour de participer ou non aux animations. Malgré son grand âge, l’équipe de soigneurs avait à cœur de l’intégrer aux divers entraînements : le mettre au repos l’aurait tout simplement vexé ! », a ajouté le zoo à son post.

L’émotion se fait encore plus grande lorsqu’on sait que l’animal est présent au zoo depuis plus de 25 ans. « Il marque ainsi plusieurs générations de stagiaires et soigneurs auprès desquels il aura évolué ».

« Lorsque Lucky décidait la fin d’un entraînement, il quittait tout bonnement les lieux de sa tête relevée et fière ».

Les otaries, une espèce marine très sociable avec l’homme

Les otaries sont une espèce animale intéressante.

Ces animaux sont souvent considérés comme enjoués et aimant s’amuser, et ils sont connus pour leurs capacités de nage acrobatique.

© Zoo de la Flèche

Ils peuvent également être très curieux et s’approchent souvent des bateaux et des personnes afin de mieux les observer.

Les otaries sont des animaux sociaux et ils vivent généralement dans de grands groupes ou « colonies ».

Les mâles et les femelles vivent souvent dans des colonies séparées, mais se réunissent pour s’accoupler. Les femelles donnent naissance à un seul petit tous les deux à cinq ans.

Les otaries sont d’excellentes nageuses et peuvent nager à des vitesses allant jusqu’à 30 km/heure. Ces animaux peuvent plonger à un peu plus de 270 mètres de profondeur.

Une espèce qui a bien failli disparaître

Au XIXème siècle, les otaries étaient chassées pour leur fourrure, leurs vibrisses, et leurs testicules. Leur population a diminué de façon alarmante et ils étaient proches de l’extinction.

Depuis, les différents pays ont interdit la chasse de manière locale. Aujourd’hui, ces animaux ne sont plus menacés, bien qu’ils soient la proie de nombreux prédateurs comme les orques.

Lire aussi : La vidéo d’un groupe d’orques qui libère une gigantesque baleine fait le tour d’internet

En savoir plus :

Actualité | Animaux marins

|

Otaries

Copy link
Powered by Social Snap