Ces abeilles meurent de chaud et explosent à cause de leur semence

La scène était insoutenable pour les amoureux des abeilles. Des dizaines d’abeilles mortes étaient là, sur le sol, et semblaient avoir explosé de l’intérieur.

« Un spectacle macabre »

Le Docteur Alison McAfee, stagiaire post-doctorale aux laboratoires Michael Smith de l’Université de Colombie-Britannique au Canada nous explique que lorsque les abeilles mâles meurent d’un choc, elles explosent de l’intérieur.

« Ils ont cet endo-phallus élaboré qui sort et a à peu près la taille de leur propre abdomen. C’est assez extrême. » En d’autres termes, lorsqu’elles meurent de chaud, ces abeilles ont un phallus qui expulse une partie de leur corps.

© Emily Huxter

Pour découvrir cela, le docteur est entré en contact avec des apiculteurs de la région qui assistaient à la mortalité massive d’abeilles.

Les apiculteurs se disent réellement inquiets quant à la survie des colonies.

En étudiant précisément le comportement des abeilles mâles lors des pics de chaleurs, Alison McAfee a réalisé une grande découverte :

« Nous savons qu’après 6 heures passées sous 42 degrés Celsius, la moitié des abeilles mâles mourront de stress thermique. Les plus sensibles commencent à périr à partir de 2 ou 3 heures. C’est une température qu’ils ne devraient normalement pas ressentir, mais nous avons vu des mâles stressés au point de mourir » explique-t-elle.

Une nouvelle inquiétante pour les abeilles et pour les Hommes

Le Docteur McAfee explique qu’une grande partie de l’alimentation des humains provient de la pollinisation des abeilles. En effet, ces dernières sont indispensables à la survie de nombreuses espèces animales et végétales, et donc pour notre alimentation.

Les reines des abeilles de la région ont une réussite d’accouplement d’environ 75 à 80%. Mais à cause de la canicule et des pics de chaleurs, seulement 40 % des accouplements ont été un succès.

Comment protéger les abeilles de la chaleur ?

Des expériences faites pas le Docteur McAfee et des apiculteurs dont Emily Huxter, apicultrice à Armstrong, ont été effectuées lors d’autres épisodes de chaleur.

Lors de ces expériences, des nouveaux matériaux d’isolation des ruches des apicultures.

Suite aux résultats de ces tests, Alison McAfee et Emily Huxter préconisent que les apiculteurs devraient envisager d’utiliser des couvercles en polystyrène tout le temps, car ils protègent les abeilles de la chaleur en été, ainsi que du froid en hiver.

© Emily Huxter

Selon elles, la recherche sur le refroidissement des ruches ne fait que commencer.

Les expertes continueront d’analyser les résultats de leurs expériences d’isolation et de déterminer ce qui pourrait être fait pour aider les abeilles.

Le docteur McAfee pense aussi que les abeilles mâles peuvent être des très bonnes indicatrices des changements climatiques

Lire aussi : Un bébé mammouth laineux intact découvert au Canada

En savoir plus :

Actualité | Autres animaux | Insolite

|

Abeilles

Copy link
Powered by Social Snap