Un groupe d’orques attaque une baleine bleue « pour le plaisir » et choque les scientifiques

- PUBLICITÉ -

Dans les eaux de la baie de Monterey en Californie, vivent de nombreuses espèces fascinantes telles que des orques, les reines de l’océan, et des baleines bleues, les plus gros animaux au monde.

Ce jour-là, un groupe d’orques s’est attaqué à une immense baleine bleue uniquement « pour le plaisir », et non pour se nourrir.

Les orques, des animaux marins qui règnent sur l’océan

Les orques sont des créatures étonnantes, capables de travailler en équipe pour abattre quelque chose de bien plus grand qu’elles. Elles sont véritablement les reines de l’océan.

Bien qu’elles ne soient pas les plus grands animaux marins, les orques ont quand même un gabarit imposant : elles mesurent entre 6 et 10 mètres de long et peuvent peser plus de 8 tonnes.

La force de cet animal marin provient de son intelligence et de l’organisation des groupes dans lesquelles elles se trouvent.

- PUBLICITÉ -

Ces groupes sont dirigés par une matriarche, la femelle la plus âgée et la plus expérimentée.

Les membres du groupe travaillent ensemble pour trouver de la nourriture et s’occuper des jeunes.

Cependant, une facette des épaulards est méconnue du grand public : ce sont des prédateurs apex, au sommet de la chaîne alimentaire. Cela signifie qu’ils n’ont pas de prédateurs naturels, comme les lions ou les humains.

Ce sont souvent les requins qui sont vus comme des superprédateurs dans l’imaginaire collectif, mais eux aussi sont les proies des orques.

Une orque qui mord la langue d'un baleineau bleu
Une orque qui mord la langue d’un baleineau bleu © John Daw/Australian Wildlife Journeys

Une baleine bleue attaquée « pour le plaisir »

Face à ce groupe d’orque, une gigantesque baleine bleue, le plus gros animal vivant de la planète Terre connu à ce jour.

- PUBLICITÉ -

On peut imaginer que la baleine bleue est intouchable. Bien que ce ne soit pas un animal connu pour être agressif, sa taille impressionnante (30 mètres), son poids hallucinant (170 tonnes) et son intelligence laissent penser que rien ni personne peuvent les arrêter.

Pourtant, elles sont des proies de choix pour les orques.

Des chercheurs de Monterey Bay Whale Watch ont capturé une attaque coordonnée d’un groupe d’orques pour une raison aussi rare qu’étrange.

Selon leurs observations, l’attaque était destinée à « harceler la baleine pour le plaisir, et non pour une chasse planifiée ».

Après avoir été attaquée par les orques, la baleine bleue s’est rapidement enfuie de la nacelle, et les orques ne l’ont pas poursuivi.

- PUBLICITÉ -

C’est pourquoi les chercheurs pensent que cette attaque était simplement une façon pour les orques de s’amuser.

Lire aussi : Un grand requin blanc s’introduit dans la cage d’observation d’un plongeur et sème la terreur

Publicité
Dans le même thème
Publicité