Varans de Komodo : tout connaître sur le reptile !

AnimauxAnimaux sauvagesVarans de Komodo : tout connaître sur le reptile !
Publicité
Publicité
- PUBLICITÉ -

Les Varans de Komodo sont des lézards de contrôle qui appartiennent à la famille des Varanidae. Ce grand lézard vit sur l’île de Komodo, mais aussi sur plusieurs autres îles comme Rintja et Mayua, dans les îles de la Petite Sonde, qu’elles partagent avec Flores et Gili Motang.

Son nom dérive de son habitat : L’île de Komodo. Il existe trois espèces au sein du genre : Varanus komodoensis (la plus grande), Varanus ernesti (la plus petite) et Varanus olivaceus (taille intermédiaire).

Qu’est-ce qu’un varan de Komodo ?

Le varan de Komodo se caractérise par une taille impressionnante, des dents et des griffes acérées, avec lesquelles il déchire la chair de ses proies. Lorsqu’il a capturé une proie, on a également vu ces lézards avaler de gros morceaux sans les mâcher.

Également appelé dragon de Komodo ou lézard à grosse tête, le varan appartient au genre Varanus !

Étymologie et différents noms

Le nom scientifique du varan de Komodo est Varanus komodoensis. Le mot « komodo » vient du mot malais « Komodo » qui signifie « crocodile terrestre ».

- PUBLICITÉ -

Ce nom indonésien est devenu célèbre en Europe après une expédition qui a eu lieu en 1910 sur l’île de Rintja.

A quoi ressemble un dragon de Komodo ?

La longueur de ce lézard varie entre 80 et 100 centimètres, avec une queue d’un mètre. Ils peuvent peser jusqu’à 70 kilogrammes !

Le Komodo est la plus grande espèce vivante de lézard. Ce carnivore pèse entre 30 et 80 kg et peut mesurer jusqu’à 1 m de long… sans compter sa queue (qui fait un mètre de long).

varans-de-komodo

Sa peau est recouverte de petites écailles. Les femelles sont généralement plus petites que les mâles… mais parfois c’est le contraire qui se produit !

Sa couleur dépend de l’espèce : Varanus komodoensis est généralement gris-brun, tandis que Varanus ernesti vit dans des habitats boisés ouverts, il tend donc vers le vert ou le jaune-brun.

L’alimentation des varans de Komodo

- PUBLICITÉ -

Ce carnivore se nourrit principalement de charognes, mais il peut aussi manger des fruits, des insectes et des petits lézards.

Le dragon de Komodo possède environ 44 dents qui sont suffisamment longues et pointues pour déchirer la chair de sa proie. Son régime alimentaire se compose de grands mammifères comme le cerf ou le buffle, mais il se nourrit également d’animaux plus petits comme les chèvres sauvages ou les sangliers.

En ouvrant très largement leur mâchoire grâce à des muscles situés directement sous la peau de la tête, ils peuvent avaler leurs proies en entier avec une grande facilité. Ils ont également été observés en train de manger toutes sortes de nourriture, de la charogne aux petits lézards !

Dans quels habitats vit-il ?

Le varan de Komodo vit dans les forêts et les savanes. Ce grand lézard est considéré comme une espèce envahissante sur la petite île de Gili Motang , mais on le trouve aussi sur de nombreuses autres îles comme Rintja et Mayua, qui font partie de l’archipel de la Petite Sonde.

Dans ces régions, son habitat est principalement constitué d’espaces boisés ouverts qui lui permettent de courir facilement.

- PUBLICITÉ -

Outre cet archipel, on peut également les trouver sur d’autres îles d’Indonésie : Bimini, Padar et Sermata.

Quel est son comportement ?

Le varan de Komodo est principalement diurne, avec des habitudes nocturnes lors des pleines lunes ou lorsqu’il chasse la nuit. Sur les îles de Rintja et Mayua, on les a vus se prélasser dans les arbres pendant les heures du matin ! Pendant l’hiver, leur activité ralentit.

varan-de-komodo

Le varan de Komodo peut être trouvé seul ou en groupe. Il n’a pas de lieu de vie fixe, mais il est plutôt nomade. Ses activités quotidiennes consistent à se prélasser au soleil, à chercher de la nourriture… et à se reproduire !

La reproduction des varans de Komodo

La saison des amours commence en avril ou mai, mais deux ou trois ans sont généralement nécessaires avant l’éclosion des œufs. Le varan atteint sa maturité s*xuelle entre 4 et 5 ans.

La femelle a une période de gestation d’environ 7 mois et pond jusqu’à 30 œufs de la taille d’un œuf de poule. Ils sont déposés sur des plages de sable fin réchauffé par le soleil.

Pendant leur développement, leur mère les protège même si elle n’a aucun lien de parenté avec ces petits… Mais lorsqu’ils éclosent, il n’y a personne qui les attend.

Cela signifie que tous les nouveau-nés de Komodo doivent s’enfuir le plus vite possible s’ils veulent survivre ! Pourquoi ? Parce que les varans adultes mangent les bébés lézards !

Est-ce une espèce menacée ?

Le varan de Komodo étant une espèce invasive sur Gili Motang, il est chassé depuis plus de 25 ans. Ainsi, le nombre d’individus diminue…

Mais aujourd’hui, on compte encore environ 12 000 animaux répartis sur quatre îles !

Sa chasse par l’homme ne risque donc pas de faire disparaître cet animal de sitôt. Cependant, les scientifiques s’inquiètent de sa protection à long terme, car de nouveaux facteurs, tels que le changement climatique, pourraient réduire encore davantage l’étendue de son habitat…

Le varan de Komodo est-il dangereux pour l’Homme ?

Oui, cet animal est dangereux et peut être fatal ! Sa salive contient au moins 20 espèces de bactéries qu’il utilise pour tuer ses proies.

Si l’animal vous mord, votre chair sera déchiquetée par ses dents et attaquée par ces différentes espèces de bactéries. Votre corps ne serait pas en mesure de les combattre.

Cependant, il n’y a pas de cas connu de personnes décédées à cause d’une attaque d’un varan de Komodo ; mais s’ils vous mordent (ce qui est rare), veillez à consulter un médecin le plus rapidement possible.

En effet, ce sont des animaux non agressifs qui se nourrissent principalement de charognes ou de petites proies qu’ils chassent seuls. Ce ne sont pas non plus des animaux rapides, vous pouvez donc facilement les éviter !

Dans le même thème
Publicité
Advertisment